MR SHEEP TESTE LE “ONE DAY TRAVEL”

MR SHEEP TESTE LE “ONE DAY TRAVEL”

MR SHEEP TESTE LE “ONE DAY TRAVEL” 3800 2511 mrsheep
(parce que mes boss sont des radins)
Nous avons envoyé notre Mr Sheep en déplacement professionnel durant une journée. Nous pensions qu’il aurait apprécié notre proposition de « découvrir le monde »… C’était sans tenir compte de sa tête de cochon !

 

« Tu as l’énorme chance de partir à Marseille pour la journée ! », ils me disent…. « Tu pourras profiter du soleil, du bon vin, des terrasses locales », ils ajutent….

Tu parles !

6 heures l’aller-retour et 4 heures de rendez-vous client, il me reste bien 1 petite heure pour profiter… d’un sandwich chez Paul à la gare Marseille Saint-Charles ! Et tout cela en partant à 6h du matin !

Je me suis bien renseigné (Mr Sheep n’est pas une tête de linotte !) et cette pratique n’est pas normale ! Il s’agit du fameux « one day travel » dont le recours croissant est dû au fait que cela permet de réaliser l’économie d’une nuit d’hôtel !

BANDE DE RADINS !!!

Qu’à cela ne tienne, je l’ai fait leur rendez-vous express mais à mes conditions ! Déjà la veille, discrètement (mais sûrement), je me suis éclipsé un peu plus tôt du travail, afin de me ménager en vue de la dure journée qui m’attendait et cela m’a permis de me coucher plus tôt.

Mais m’endormir à 21h30 n’est pas habituel pour mon organisme et j’ai eu du mal à trouver le sommeil… En comptant les moutons (maman, papa, frérot, p’tit cousin, tata, tonton, mamie, Heidi…zzzzzz) j’y suis parvenu vers 23h00… Ce qui m’a permis d’avoir 6 bonnes heures de sommeil ! La Claaaasse !

MrSheep; Mr Sheep; Mushroom; cabinet de recrutement; chasseurs de têtes; chasseur de tête; digital; communication; publicité; marketing; annonceurs; agences; Start up; innovation;Le matin au réveil (5h du matin, s’il vous plaît), je n’ai pas eu le courage de prendre mon petit déjeuner : j’étais encore en train de digérer mon Mc Do du soir (bêh bêh quoi ! Je suis célibataire !). Mais, puisque je comptais bien me venger de mes boss, je suis arrivé un peu plus tôt à la gare et j’ai pris un déjeuner royal : jus d’orange, capuccino, omelette, demi baguette et croissants (au pluriel puisque j’en ai mangé 4). Le tout pour la modique somme de 54,50 euros mis sur le compte de la société… Et toc !

Le trajet en train a été assez calme puisque déjà j’ai fait le voyage avec des gens aussi endormis que moi (merci le silence salvateur). Du coup, sur les trois heures de route, j’ai réparti mon emploi du temps de la sorte :

  • 1 heure de dodo
  • 1 heure de relecture de mes notes en préparation de la fameuse (maudite) réunion
  • 1 heure de ma série préférée sur Netflix

Enfin, une fois arrivé à la gare, le taxi m’a conduit directement sur le lieu de mon rendez-vous, prévu à 11h30. J’ai eu, ainsi, comme préconisé par mes boss, le loisir de voir du pays depuis la vitre de la voiture et de croiser quelques personnes à l’entrée des bureaux en fumant ma cigarette.

Malheureusement le déjeuner était prévu (sur le pouce) par mes clients. J’aurais bien voulu sortir au restaurant et me poser à une belle table, quitte à inviter la moitié de la team, afin de faire chauffer encore plus la carte visa de mes boss…

Après 4 heures épuisantes de rendez-vous, direction la gare pour revenir à la bergerie…. A 20h30 ! Autant vous dire que je me suis couché illico presto et cette fois sans compter les moutons. Mais au passage, j’ai commandé mon dîner sur Deliveroo. Mon critère de choix ? Le plus cher ! Payé, vous vous en doutez, avec la carte bleuede mes patrons.

avel, Voyage professionnel; voyages professionnels; MrSheepEnfin, puisque je suis là pour ça, voici mes conseils pour « essayer » d’apprécier ce « one day travel »  (la blague) :
  • Commencez, dans la mesure du possible, la journée frais et dispo. Il est vivement déconseillé de positionner ce rendez-vous le vendredi, suite à votre after-work du jeudi. Sauf si vous prévoyez de faire du tourisme le week-end dans la ville de votre meeting.
  • Hydratez-vous et nourrissez-vous correctement : votre organisme sera énormément sollicité, aussi bien physiquement que nerveusement. Il est donc indispensable que vous lui donniez de quoi affronter une dure journée de labeur.
  • Limitez les contraintes logistiques : pensez à vous enregistrer la veille pour le vol, à réserver une voiture à la sortie de l’aéroport ou de la gare,…
  • N’hésitez pas à privilégier le train : le temps de traitement de l’ensemble des prestations est extrêmement rapide, les sièges sont beaucoup plus confortables et le voyage occasionne globalement beaucoup moins de fatigue.
  • Et surtout, surtout, empruntez la carte visa de vos chers employeurs !

Allez, je vous laisse. Je pars faire la tronche à mes boss !

Bêlement vôtre,
Mr. Sheep
    Ce site utilise des cookies.