MR SHEEP TESTE LE GHOSTING

MR SHEEP TESTE LE GHOSTING

MR SHEEP TESTE LE GHOSTING 4220 3165 mrsheep
(ou comment survivre aux « malpolis du web »)
On parle beaucoup de ghosting dans les relations amoureuses, naissantes ou « confirmées », mais moins de ce phénomène lié au recrutement. Mr Sheep fait un état des lieux sur la base de ses expériences dans les deux secteurs.

Le ghosting, dans le langage courant des réseaux sociaux, signifie disparaître pour éviter la confrontation, couper court à toute interaction, par lâcheté, par négligence, par manque d’intérêt. On ne répond plus aux textos, appels ou emails. On « bloque » et ignore littéralement l’autre. Et le tout, sans donner aucune explication.

En gros, ça veut dire tout faire pour que la personne ne puisse plus entrer en contact avec vous, la zapper comme quand vous tombez sur Les Anges de la Télé Réalité.

Mais, je dois avouer, que quand ça nous arrive, on est un peu pris au dépourvu… Tête de mouton que je suis, je suis du genre à envoyer des textos impulsifs aux gens qui m’ont ghosté du style “Pourquoi tu me parles plus ?” ou “Je sais que tu me ghostes, tu peux me le dire ». Ou bien j’envoie un emoji fantôme. Est-ce que ça marche ? Non.

Mr Sheep, Mister Sheep, Mushroom, Cabinet de recrutement, chasseurs de têtes, chasseur de tête, communication, marketing, digital, innovation, technologie, Vivatech, agence, annonceur, Start up, agences, annonceurs, web, design, création, direction artistique, directeur artistique, expérience

Une fois, j’ai même adressé à une « date » : « Pourquoi tes messages ne m’arrivent pas ? » et elle m’a répondu : « Parce que je ne te les envoie pas ! »… J’ai été alors au maximum de la loose.

Mais je n’avais pas encore été confronté au ghosting professionnel ! Décidemment, je suis un habitué des trains fantôme !

Se faire “ghoster” n’est jamais une expérience agréable. 76% des candidats ont une très mauvaise image des entreprises « fantômes » (comprendre : celles qui ne font pas de retour après les entretiens).

Dans le sens inverse, cette déconvenue surprend de plus en plus de recruteurs qui, du jour au lendemain, se retrouvent sans nouvelle d’un candidat avec qui le process est pourtant bien avancé. Comme on se fait ghoster sur Tinder, on trouve normal de faire ça à un recruteur.

En revanche ce qui est surprenant, c’est que ça se produit de plus en plus chez les profils cadres. Un recruteur ne s’attend pas à ce type de comportement chez des profils censés avoir un certain « savoir-vivre », n’est-ce pas ?

D’ailleurs, pour la loi du talion, quand je me suis retrouvé face à un candidat fantôme, je l’ai blacklisté, parce que je ne pouvais pas prendre le risque de la présenter à d’autres employeurs ! « Va faire ton fantôme ailleurs ! »

Mais si en amour on a le choix, malgré tout, de tourner la page face aux « malpolis du net », dans le monde professionnel, il est difficile de faire l’impasse de certains talents et nous sommes donc obligés de les relancer. Un peu comme le dit la phrase : « Je sais que je te manque. Je le vois de la façon dont tu m’ignores » !

Mr Sheep, Mister Sheep, Mushroom, Cabinet de recrutement, chasseurs de têtes, chasseur de tête, communication, marketing, digital, innovation, technologie, Vivatech, agence, annonceur, Start up, agences, annonceurs, web, design, création, direction artistique, directeur artistique, expérience

Alors, côté recruteur, comment faire pour éviter de se retrouver à poursuivre des candidats fantômes ? Puisque je suis là pour ça, et que du coup, j’ai muri de l’expérience sur ce sujet, voici quelques conseils qui se valent en amour comme dans la vie professionnelle :

  • Communiquez à toutes les étapes. 

S’agit-il d’un plan d’un soir ou d’une belle histoire qui commence ? De la même manière, votre candidat est là parce qu’il a « vu de la lumière » ou pour un projet bien défini ?

  • Faites preuve d’honnêteté dans les descriptions de poste. 

N’utilisez pas les fameux filtres FixMe ou Plastica pour améliorer votre aspect. A un moment donné, la réalité vous rattrappe… Et vos rides aussi !

  • Mettez-vous en alerte dès les premiers signaux fantômes. 

Vos messages et coups de fil restent-ils sans réponse ? Anticiper les signaux fantômes peut faire gagner du temps. Il est en effet courant que le phénomène de ghosting intervienne après la promesse d’embauche, les candidats utilisant la nouvelle offre de poste pour renégocier leur contrat de travail.

  • Soignez l’entretien d’embauche. 

Vous n’irez pas à votre premier rendez-vous en claquettes-chaussettes, n’est-ce pas ? Au même titre, il faut mettre toutes vos chances de votre côté lors de votre entretien avec un bon profil.

  • Analysez les erreurs…

…Mais évitez de vous dire qu’il a trouvé mieux, que vous n’étiez pas assez drôle, que vous auriez dû dire cela ou pas ceci… Bref, de cogiter jusqu’à ce que mort s’en suive. Après avoir été largué sans explication, même de votre candidat, vous vous devez de passer à autre chose.

Le drapeau blanc persiste à flotter au vent… Et le phare dans la nuit continue d’avertir le marin, qui pourtant semble parti bien loin (#minutepoesie)

Enfin, du point de vue plus personnel, un conseil : d’autres stratégies existent, plus fines et sournoises pour arrêter une relation. Comme celle de “l’escalade des coûts”. Rendez la vie impossible à votre partenaire pour que la rupture se présente finalement comme la seule issue possible.

A bon entendeur…

Bêlement vôtre,

Mr Sheep

    Ce site utilise des cookies.