MR SHEEP TESTE L’ESCAPE GAME

MR SHEEP TESTE L’ESCAPE GAME

MR SHEEP TESTE L’ESCAPE GAME 2048 1336 mrsheep
(ou comment faire semblant d’être ravi de rester enfermé une heure dans un sous-sol)
Nous avons fêté les 10 ans de notre entreprise dans un escape-game parisien, afin d’améliorer la cohésion du groupe et l’esprit de collaboration. Nous avons tous apprécié ce moment « fort en émotions » … Tous sauf, vous en doutez, notre Mr Sheep…

 

Après différentes thématiques, une plus innovante que l’autre (croisière Bateau-Mouche, soirée dans une salle de jeux vidéos, dîner dans le restaurant « Dans le Noir » – où, ne voyant rien, je me suis planté à plusieurs reprises la fourchette dans la main,…)  nous voici à tenter l’une des expériences les plus « originales » et inhabituelles du moment : l’escape game ! Déjà, pour profiter de cet instant « unique », nous avons attendu 30 minutes qu’une autre équipe (d’entreprise) finisse.

Et, pour nous mettre dans le bain, par rapport aux objectifs commerciaux 2019, mes boss ont choisi l’escape game le plus flippant de Paris, inspiré de la saga « Saw »… Ambiance ! Il est clair que pour l’esprit de cohésion, il n’y a pas mieux :

«Les gens qui ne profitent pas de la vie, ne méritent pas de vivre » (c’est une des phrases cultes du film, pour vous dire)

Disons-le d’entrée : je ne suis pas amateur de films d’horreur. Au-delà d’un « Scream » découvert ado, j’ai toujours tenu à l’écart le cinéma d’épouvante, en particulier le plus sanglant. Je n’ai donc vu aucun des huit films « Saw », n’ayant que vaguement entendu parler de ce « tueur au puzzle » caché sous un masque de pantin.

« Pas besoin d’avoir vu le film pour apprécier, tant que vous savez utiliser une tronçonneuse… », nous dit le gérant.

Pardon ?! C’est-à-dire ? On est d’accord que personne ne va être démembré ? « Qui sait… », me répond-il. Cette charmante introduction passée, la mise en place fait monter la tension d’un cran.

Un par un, on descend dans un sous-sol sombre. Malin, je me dévoue pour être le dernier à passer, pensant être rassuré par ceux déjà descendus. Grosse erreur. Sous une lumière rouge, je descends face à un rideau de bandes plastifiées quand une main m’attrape et me met un masque sur le visage. Sueurs froides. Je me crispe.

Dans le noir total, je me retrouve collé à une grille, n’entendant qu’une musique stressante mêlée de bruits angoissants– mais pas de son de mes amis. On me menotte les deux poignets à des barreaux. Je suis immobilisé. J’appelle mes collègues, mais n’obtient comme réponse qu’un coup puissant sur la grille qui me fait sursauter. Ok, ok, je vais me tenir à carreau…

Si mes boss voulaient me faire passer un message… Et bien, C’est réussi !

MrSheep; Mr Sheep; Mushroom; cabinet de recrutement; chasseurs de têtes; chasseur de tête; digital; communication; publicité; marketing; annonceurs; agences; Start up; innovation;

Soudain, la musique s’arrête et retentit un « Que le jeu commence ». Mes camarades commencent à s’affairer (ces chanceux n’ont eu qu’un poignet attaché et peuvent se mouvoir) et à me parler. On m’enlève le bandeau. Chacun est dans une cellule. Nous avons maintenant 60 minutes pour sortir de là… vivants !

Nous y sommes parvenus à la  59èmeminute… Après ça, j’en suis arrivé à regretter les coups de fourchette dans ma main lors du dîner de Noël dernier au restaurant « Dans le Noir ».

Enfin, puisque je suis là pour ça, voici mes conseils pour vous, chers employeurs, qui voulez faire passer un moment « ludique » à vos collaborateurs pour célébrer un événement :
  • L’originalité n’est pas forcément synonyme d’amusement. Parfois, un bon vieux restaurant peut contribuer à donner l’enthousiasme nécessaire à vos équipes. Tout en sachant que, lorsque l’entente entre salariés n’est pas au rendez-vous, le fait de savoir qu’en deux/trois heures le jeu est plié peut « détendre » même les âmes les plus récalcitrantes. Si vous êtes, en plus, bon prince, n’hésitez pas à réserver une table étoilée.
  • Les salariés aussi apprécient les cadeaux ! Bien sûr il y a les primes pour certains, mais le but est de faire plaisir à tous, lors d’un événement impactant. Dans ce cas, les chèques cadeaux sont les plus appréciés. C’est un moyen simple et efficace pour satisfaire vos collaborateurs. Spéciale dédicace à mes boss, clin d’œil et cœur avec les doigts !
  • Last but not least, et cela vaut pour tout le monde : limitez la consommation d’alcool ! Qui dit fête, dit souvent boissons alcoolisées ! Comme on l’entend souvent dire, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sauf que lorsque l’occasion de boire se présente sur le lieu de travail, non seulement votre santé est en péril, mais votre réputation également ! Que vous soyez patron d’entreprise, chef d’équipe ou employé administratif, la règle est la même pour tous. Vous ne souhaiteriez surement pas que vos collègues gardent une image déplorable de vous dans leur esprit… et sur leur smartphone !

A méditer mes amis ! Pour ma part, je vais maintenant regarder La Petite Maison dans la Prairie pour me calmer !

Bêlement vôtre,
Mr Sheep
    Ce site utilise des cookies.