CORPORATE MAIS PAS QUE…

CORPORATE MAIS PAS QUE…

CORPORATE MAIS PAS QUE… 6000 4000 mrsheep
Emilie SEID
Directrice de la Communication – AGENCE CURIUS

Si c’est un secret, alors, il est de polichinelle. Les communicants le savent : incarner la culture d’une entreprise et la vision de ses dirigeants est primordial. L’enjeu est de réussir à concilier philosophie d’entreprise et philosophie individuelle, sans qu’elles ne trahissent leurs principes respectifs.

Et quoi de mieux pour adhérer à la philosophie d’une société que d’avoir des chefs de file engagés, inspirants et capables de se projeter ? Qui mieux que les managers pour mettre en phase leur structure et leurs talents ?

Il n’est pas facile de trouver sa place dans l’ADN d’une structure quand on ne l’a pas créée et d’autant plus de se sentir légitime pour l’incarner. Les managers ont une vraie responsabilité dans l’implication des équipes, ils doivent donner du sens à la relation et apporter plus de croyance pour faire adhérer tous les corps de métiers à l’histoire et à la vision de leur société.

Adieu donc à l’individuel ! L’entreprise, c’est le collectif avant tout. « Tout seul on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin », dit le proverbe africain.

 

Mushroom, Cabinet de recrutement, chasseurs de têtes, chasseur de tête, communication, marketing, digital, innovation, technologie, Vivatech, agence, annonceur, Start up, agences, annonceurs, web, design, création, direction artistique, directeur artistique, expérience

Il est évident que d’être plus impliqué dans les fondamentaux permet aux collaborateurs de partager fièrement la vision de leur boite. D’autant que d’avoir des affinités et partager des convictions font que la relation est plus forte. Bousculer les modes de pensées et faire vivre à ses talents une véritable expérience est la clé pour leur donner envie de s’investir davantage dans le développement de l’entreprise.

Certains entrepreneurs l’ont d’ailleurs bien compris : les start-ups nées d’un engagement – comme Phenix, YukaAgricoolRespireL’embeillageOptimiam, Lilo…affichent clairement leur raison d’être et leur mission, adoptées et portées fièrement par les équipes. A l’inverse, dans certains grands groupes, la structure et le business prennent tellement de place qu’ils empiètent sur l’humain. Le dialogue est formaté, manque de conviction et de sincérité. Résultat : on parle beaucoup de team building mais les stratégies sont très peu partagées en interne, le discours se déforme et finit par se diluer. Et la culture groupe meurt à petit feu.

Parce qu’être trop corporate ne permet pas de tisser une relation authentique, ni personnelle. Une relation, c’est avant tout un partage de valeurs basé sur la confiance. Rien de pire qu’un échange intéressé et superficiel qui ne tienne pas compte des attentes de son interlocuteur…. Etre connecté aux autres avec un peu plus de profondeur et de générosité, changerait le quotidien de beaucoup !

En somme, quand philosophie d’entreprise et convictions personnelles sont alignées, chacun en sort plus fort. L’entreprise apporte alors autant qu’elle ne prend à ceux qui la font et tout le monde y gagne ! Alors, on s’y met ?

    Ce site utilise des cookies.